JANVIER 2019

Taux horaire brut => 10,03 €
net => 7.82 €
 Alsace Moselle => 7,67 €

- Taux  horaire minimum pour une heure d'accueil :

brut => 2,82 €
net => 2,20 €
Alsace Moselle => 2,16 €

- Frais d’entretien :

- 2,65 € pour une journée de 8 heures ou moins
     
 - au-delà de 8 heures, 3,08 €
OU divisé par 9 heures= 0.3422€ par heures au delà de 8h

 


SYDAMSPE FO 63
 PUY DE DOME 
  
 
COTISATION 2019 : 65 €

Avec le  crédit d'impôt la costisation coute 22.51 € soit par mois 1.84 € car l'adminstration fiscale vous  rembourse 42.90 €

  
Assistant(e)s maternel(le)s ou salarié(e)s du particulier employeur si vous souhaitez nous rejoindre n'hésitez pas !


 
 Téléchargez le bulletin d'adhésion en cliquant  ci-dessous


                                             
 
                                                    
                                                                         
                                                            
                                                                                                  
                                                                                                 
Crédit d’impôts sur la cotisation syndicale : enfin une revendication FO C’est la fin d’une injustice. Vendredi 7 décembre, l’Assemblée nationale a voté l’instauration d’un crédit d’impôts en lieu et place de la réduction d’impôts jusqu’ici en vigueur.

Traditionnellement, l’adhésion à une organisation syndicale donnait droit à une réduction d’impôts correspondant aux deux tiers de la cotisation payée. À condition d’être imposable sur le revenu, bien sûr. Or, en France, la moitié des foyers est en-dessous du seuil minimal   d’imposition. Les salariés les plus modestes ne pouvaient donc bénéficier de la mesure, alors que sa démarche consiste à favoriser l’adhésion syndicale. Avec la mise en place d’un crédit d’impôt, tous les salariés se retrouvent à égalité car les non-imposables recevront un chèque du Trésor public égal à 66% de leur cotisation.

Enfin, la mesure étant intégrée à la loi de finances rectificative, elle s’appliquera dès 2013 sur les cotisations payées en 2012. Son adoption n’aura pas été un long fleuve tranquille. 

Voilà en effet plusieurs années que FO revendiquait cette mesure, qui figurait encore dans la résolution adoptée lors du dernier congrès confédéral à Montpellier en février 2011.
Dans la foulée, Jean-Claude Mailly avait écrit à l’ancien président de la République, qui avait repoussé la question en invoquant l’application complète et préalable de la loi du 20 août 2008, notamment en matière de certification des comptes.

 
Extrait de www.force-ouvriere.fr (Article paru dans FO Hebdo n°3055)